segbedji.codes

Freelance: pourquoi majorer la durée des missions ?

Gestion du temps

Si tu es freelance, tu dois souvent donner des estimations de durées de missions pour des clients. Mon conseil: majores toujours tes estimations.

Estimer la durée d’une mission freelance

Quand tu es freelance, estimer la durée d’une mission est un passage obligatoire. Cela te permets de pouvoir aussi définir le coût de cette mission (bien que cela ne soit pas le seul élément à considérer).

Moi par exemple, je suis développeur WordPress. J’effectue en grande partie des missions de conception et de création de sites internet. Je calcule donc les estimations des durées de missions en fonction:

  • du type de projet sur lequel je dois travailler (en général, intégrer une maquette prendra plus de temps et demandera plus d’efforts que créer un site à partir d’un template existant)
  • de la taille du projet
  • de mes expériences passées en termes de durées de missions avec le même type de projet
  • de ma disponibilité à partir de la date prévue de commencement de la mission

Cette méthode a bien marché pour certaines de mes missions, alors que pour d’autres non.

L’erreur qu’on pourrait commettre

Au fil du temps, je me suis rendu compte que baser mes estimations sur les seuls critères cités plus haut était une grosse erreur. En fait, j’ai remarqué qu’il y a toujours des imprévus qui peuvent survenir.

Bien sûr, l’objectif d’une planification en amont, c’est d’identifier ces potentiels imprévus, afin de ne pas être pris au dépourvu. Mais les choses ne se passent toujours pas comme planifiées.

Toujours majorer la durée des missions

La solution que j’ai trouvée est toute simple. Je majore toujours légèrement mes estimations de durées des missions.

Supposons par exemple que je dois travailler sur l’implémentation de fonctionnalités sur mesure pour un e-commerce. Disons, une marketplace avec plus ou moins de custom integrations. C’est une mission que je pourrais typiquement estimer à 10-12h de temps de développement, de tests et d’intégrations.

Ça reste une estimation toute juste; faite à partir des informations que m’a fournies le client, et de celles que j’ai moi même recueillies à cet instant là.

Planifier mission freelance

Mais il peut par exemple arriver que l’un des services/solutions/API, etc… que j’espérais utiliser au début ne soit plus fonctionnel quand je commencerai le développement. Ou que je me rende compte qu’il y a un petit détail que je n’avais pas considéré dans mes estimations (c’est possible); et dont l’impact en terme de timing est énorme sur le projet.

Dans de tels cas de figure, je serais dans l’une des deux situiations suivantes:

  • Faire payer par le client le surplus qui a été généré par le dépassement de la durée initiale du projet,
  • Payer moi même les charges qu’impliquent ce dépassement

Dans l’une ou l’autre de ces deux situations, il y a une des parties qui ne sera pas contente. Le client, parce qu’il aura à supporter des charges non prévues. Ou moi, parce que j’aurai à supporter des charges non prévues 😀.

Ce qui aurait pu être évité en étant un peu plus objectif sur les estimations.

Avec le temps et l’expérience, viennent plus de flexibilité et de précision

Bien sûr, les majorations appliquées d’un freelance à un autre dépendent de l’expérience qu’il a; et aussi de sa faciliter à s’adapter à des changements de situations ou de plans.

Au fil des des missions, tu gagneras probablement plus en précision dans tes estimations. Tu pourras plus facilement t’adapter lorsque les plans initiaux de tes missions changent.


Et toi ? Tu es aussi freelance ? Comment tu estimes les durées de tes missions ? Est-ce que tu appliques aussi des majorations pour les imprévus ?

Dis-moi tout en commentaire 😉.

Public discussion

Les illustrations présentes dans ce mail proviennent du site undraw.co.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *